Grottes
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Greek English French Italian Russian
Swedish Polish
 

Tinos est une ile privilégiée par la nature. L’île, en dehors de la sérénité et de la tranquillité de son paysage, présente aussi un côté sauvage qui se caractérise par des roches creusées par les vents et les vagues agitées. Dans cette île, il y a, de manière peu surprenante, beaucoup de grottes qui sont (dans leur majorité) inexplorées et laissées à la merci du temps et des phénomènes naturels. Les cavernes les plus grandes et importantes sont les suivantes :

La grotte de « Gastria ».
Cette grotte se trouve à une distance d’un kilomètre à l’ouest de « Kionia ». Il est attesté que des anciens ateliers de céramique fonctionnaient ici. Cette hypothèse est renforcée tant par la nature du sol de cet endroit, riche en argile, que par l’existence de deux fours. De même, dans cette région plusieΣπήλαιο Γαστριάurs fragments de céramiques ont été découverts alors qu’en même temps, le fonctionnement du grand sanctuaire de Poséidon et d’Amphitrite, qui est très proche, exigeait des pots en céramique pour satisfaire aux besoins de la foule des pèlerins. Par ailleurs, la dénomination « Gastria » vient probablement du mot « Glastria  » (pots de céramique). La longueur de la caverne est de plus de 50 mètres alors que son intérieur est particulièrement vaste à certains endroits. Dans la caverne, une mystérieuse construction circulaire a été découverte. Selon la tradition, les chrétiens se refugiaient à Gastria à l’époque de leurs persécutions. En outre, des inscriptions de l’époque chrétienne primitive ont été découvertes sur les murs de la caverne. La légende veut que la grotte en question soit reliée au Château d’Exombourgo par un passage secret. Toutefois, il est difficile d’apporter des preuves pour soutenir cette affirmation vu que la caverne se termine à un certain point, à cause probablement d’un affaissement. Cet endroit mérite de faire l’objet de recherches plus étendues vu qu’il présente un intérêt à la fois géologique et archéologique.
 
«Myospilia » ou « Kameni Spilia » (La Grotte des Mouches ou la Caverne brûlée)
Cette caverne est située à une distance de 6 km à l’ouest du village d’Aetofolia et 200 m au-dessus du niveau de la mer, dans la région de « Kastela ». La grotte mesure 55 mètres de longueur et possède deux entrées. On y trouve des ossements humains d’au moins six femmes et enfants, dispersés à l’intérieur de la caverne. Il est possible de déduire à partir des fragments de céramiques que les os en question datent de l’époque de la Révolution grecque (19e siècle) ou même avant. Selon la tradition, un ennemi de l’île a allumé un feu à l’entrée de la grotte et a ainsi condamné ces personnes à la torture et au martyre. Un aspect particulier de cette caverne est l’existence d’une espèce rare de mouches vivant en masse à l’intérieur de la caverne. Selon l’opinion des experts entomologistes, il s’agit d’une espèce unique qui n’existe qu’ici. Σπήλαιο Τήνου

« Drakolakas »
Cette caverne est située à une distance de 4 km du village de Platia et à 1 km de la baie de Vathi. Elle tire son nom du mot « drakoti », dénomination locale de la cyanose. Les locaux amenaient ici les enfants infectés par cette maladie et remplaçaient leurs habits noirs par des habits aux couleurs claires. Ils priaient aussi sur place pour leur guérison et ils les laissaient passer trois nuits dans la grotte. Les enfants qui survivaient étaient considérés comme guéris grâce aux effets bienfaisants de la caverne.

Cette grotte se trouve au nord de Panormos, au côté nord-ouest de Tinos. Elle a été découverte en 1854 et elle a été transformée en carrière d’extraction de marbre.


Parmi les cavernes d’importance mineure ont pourrait mentionner les cavernes suivantes :

La caverne de « Vriocastro »


Cette caverne se trouve au côté sud-est de la colline de Vriocastro. Elle mesure 4 m de largeur et 5 m de longueur. L’accès à la grotte n’est possible que par voie maritime.

La grotte « Vourlismena »


On trouve cette caverne à l’endroit homonyme qui se trouve sur le côté est de l’île. Elle mesure 4m de largeur et 5 m de profondeur. Son sol est rocheux et elle constitue un refuge pour des pigeons sauvages. Σπηλιά στην Τήνο

La caverne « Kithara » (guitare)


Elle est située à 3 km au nord de la caverne précédente. Elle tire son nom de la côte en forme de guitare. Elle mesure 5 m de largeur et 6 m de profondeur. L’accès à la caverne n’est possible que par la mer. A l’instar de la grotte précédente, elle constitue un refuge pour des pigeons sauvages. Notons que selon la tradition, cette caverne est reliée au mont Tsiknias.

D’autres cavernes de Tinos sont « Fournakia », la « Grotte », « Kamara » (la chambre), « Koufagreli » et d’autres.