Randonnées
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Greek English French Italian Russian
Swedish Polish
 

Οδοιπορικό στην ΤήνοLe visiteur de Tinos, en dehors du pèlerinage au temple de la Vierge Marie (« Megalochari »), devrait découvrir le paysage intérieur de l’île, qui reste jusqu’à présent préservé d’interventions externes. Le promeneur marchera dans des rues et sur des sentiers pavés de pierres. Il appréciera la nature rocheuse de l’arrière-pays de Tinos, qui se caractérise notamment par l’existence de murets, construits par des ouvriers compétents qui ont pu les intégrer harmonieusement à l’environnement naturel. Il aura encore l’opportunité d’admirer des pigeonniers isolés, érigés merveilleusement par des sculpteurs sur pierre, des maisons de campagne, des petites églises aux clochers artistiques ainsi que des ravines toutes vertes qui ornementent le paysage paisible.


Les itinéraires suivants ne sont que quelques exemples parmi le grand nombre d’itinéraires qui sont à la disposition des passionnés de randonnées.

1 FALATADOS – (ou MYRSIN)- MAGGANARI-PLATY- CÔTE DE LIVADA
Οδοιπορικό στην ΤήνοCet itinéraire présente un intérêt exceptionnel. Le promeneur, ayant comme point de départ l’un des plus grands et jolis villages de Tinos, Falatados, aura l’opportunité de marcher sur un sentier pavé de pierre presque dans son intégralité. Il pourra encore se promener aux bords ombreux d’une rivière, à la végétation dense, composée de platanes et de chênes et découvrir des sites où se trouvent des moulins à eau. Au site appelé « Lydakia », le paysage est impressionnant : d’innombrables roches de granit érodées attirent l’attention du promeneur. La randonnée peut aboutir aux sites idylliques de Platy, Magganari ou à la baie de Livada où se trouve une très jolie plage très propre. Cet itinéraire peut être prolongé jusqu’au phare de Livada, qui se trouve au point nord-est de Tinos. Le promeneur peut aussi aboutir à la même destination en ayant comme point de départ le village de Myrsini qui est situé au pied du Tsiknias.

2 XYNARA-XOMBOURGO-KOUMAROS-SKALADOS-KROKOS-SMARDAKITO-TARAMBADOS-KAMBOS-LOUTRA-PERASTRA


Cette randonnée est certainement longue et fatigante. Cependant elle mérite d’être réalisée parce qu’elle permet au promeneur de connaître à la fois plusieurs villages de l’arrière-pays de Tinos en les traversant, et d’admirer le paysage naturel dans toute sa grandeur et dans toutes ses expressions. Le promeneur, ayant comme point de départ le village de Xynara, siège de l’ancienne Municipalité d’« Exombourgo », dominé par l’édifice imposant de l’Archevêché catholique, monte vers Xombourgo, rocher qui s’élève au-dessus dudit village et y projette son ombre imposante. Au sommet du Château de Xombourgo, la vue panoramique coupe le souffle. De même, la grande croix de marbre, édifiée en mémoire de l’ancienne église de Sainte-Hélène qui se trouvait à cet endroit, présente un grand intérêt. Par la suite, la route traverse le village de Koumaros et passe par le versant appelé « Fourka », alors qu’en même temps la vue donne sur la vallée de Komi et les villages qui se trouvent dans cette région. Le promeneur, ayant à sa droite le paysage unique de VolaΟδοιπορικό στην Τήνοx, qui se caractérise par les formations rocheuses de granit, descendra vers le village le plus proche, Skalados. Ici, il pourra s’arrêter pour prendre un café ou un rafraîchissement au café (« kafeneio ») du village. La descente continuera vers Krokos, village pittoresque avec des tavernes traditionnelles, situé au milieu d’une gorge. Puis, la route reste agréable, malgré le fait qu’elle devient montante car elle poursuit son cours par un sentier qui traverse des ruisseaux et des vergers. Le randonneur, avant de croiser des petites églises pittoresques, des pigeonniers, des granges et des moulins à vent, arrivera et pourra se reposer à Smardakito, village situé à un endroit privilégié et connu pour sa belle architecture et sa fontaine à l’eau fraîche. En poursuivant sa route vers Tarambados, le promeneur aura l’opportunité d’admirer le spectacle magnifique des pigeonniers artistiques qui sont concentrés ici. Ces pigeonniers sont les plus grands et les mieux conservés de Tinos. Après, il se dirigera vers le village adjacent de Kambos, où il s’approvisionnera en galettes (« paksimadia ») chaudes et parfumés et en pain paysan, avant de descendre à Loutra, village « caché » dans une végétation abondante d’agrumes, siège des Ursulines et des frères Jésuites. Enfin, le promeneur arrivera à Pérastra. Afin d’y aboutir, il marchera presque parallèlement au vallon de Komi et trΟδοιπορικό στην Τήνοaversera des ponts de pierres et des ruelles pavées au milieu d’un paysage de lauriers roses et d’osiers.

3 MONASTERE DE KECHROVOUNI- MOUNDADOS-SBERADOS-TRIPOTAMOS-XOMBOURGO


La route qui commence au Monastère de « Kéhrovouni » et aboutit à Xombourgo, et vice versa, ressemble aux vases communicants, car ses points de départ et d’arrivée se trouvent aux sommets de deux montagnes à l’altitude presque identique. C’est pourquoi le promeneur qui décidera de la réaliser doit se préparer pour des descentes et des montées. Cependant, à la fin, il sera récompensé car il jouira d’un parcours unique, tout en faisant de l’exercice physique. Un sentier pavé et serpentant commence au Monastère et traverse une pente au milieu de champs, d’innombrables murets, d’étables et de granges et aboutit au village de Mountados. Ici, le promeneur a l’opportunité de visiter ce joli et pittoresque village et de se reposer et de boire de l’eau de sa fontaine. Par la suite, en traversant un pont de pierres et en laissant à sa droite le village de Karya et la colline de « Kolokythas », au sommet de laquelle se trouve un moulin à vent abandonné, le promeneur arrivera aux villages de Sperados et Tripotamos. Ces bourgades traditionnelles se caractérisent par leurs innombrables pigeonniers, les fontaines en pierre et les églises à leurs alentours qui enchantent le visiteur. Après Tripotamos, la route monte et coïncide avec l’ancien chemin vers Xombourgo. Elle aboutit au pied du rocher, à l’endroit où se trouvait le château médiéval de Tinos pendant des siècles, avant de passer par les ruines de l’ancienne ville et les débris de l’imposante muraille archaïque, les différents bâtiments, et le sanctuaire de Déméter. Ajoutons que l’excursion pourrait inclure également une visite au Monastère du Sacré-Cœur de Jésus ainsi que, pour les courageux, bien-sûr, la montée à la forteresse.

4 KIONIA-KTIKADOS-SMOURDIA-VARY-POLES-CHORA

Οδοιπορικό στην ΤήνοDeux routes plus courtes de cet itinéraire sont celles qui relient les villages de Ktikados et Hatzirados avec Kionia, havre peuplé où se trouve le site archéologique avec les ruines du temple de Poséidon et d’Amphitrite. Ces routes sont à la fois relativement courtes et peu fatigantes vu qu’elles sont des descentes. De même, elles sont agréables grâce à la vue formidable qui donne sur le grand bleu de la mer Égée et l’île voisine de Syros. Le promeneur traversera des chemins campagnards et un pont au milieu d’une végétation dense. Cette partie de l’itinéraire correspond à l’ancienne voie Chora-Xombourgo. Elle passe à côté de la muraille de l’Ancienne Tinos, au site appelé « Poles », et des ruines de l’aqueduc de Pisistrate, avant d’aboutir à Chora. Au cas où quelqu’un choisirait de suivre la route dans son intégralité, il commencera par Hatzirados ou Ktikados, il traversera les ruines d’un village abandonné et, une fois arrivé au site « Smourdia », il descendra le sentier pavé Xombourgo-Chora.

5 FALATADOS- VOLAX-GRIZA-SKLAVOCHORIO-AGAPI

Οδοιπορικό στην ΤήνοCette route relie « Pano Meri » à « Kato Meri » de Tinos. Elle commence par le point extrême nord de Falatados, et plus précisément, par « Kathlikaros » et aboutit au village d’Agapi. Le promeneur passera par un paysage unique, qui se caractérise par des roches énormes de granit, avant d’arriver au village de Volax. La visite de ce petit village pittoresque et l’achat de paniers traditionnels s’imposent alors qu’un arrêt pour se reposer au café et à l’une des tavernes du village est fortement recommandé. Par la suite, en avançant vers la région de Griza, tout au long de la gorge au milieu d’épineux et de lauriers roses, le promeneur arrivera à Agapi, village riche en ponts de pierre, de pigeonniers, de figuiers de barbarie et d’amandiers. Ajoutons que, en faisant un petit détour, le promeneur peut visiter le petit village de Sklavochorio, village natal du peintre Nikolaos Ghizis.

6 STENI-POTAMIA-MAROULI-LYCHNAFTIA
Οδοιπορικό στην ΤήνοL’amateur de randonnées et de découvertes qui visite Steni, village important de Tinos, devrait suivre le sentier pavé de pierre qui démarre ici, continue en descendant dans la direction sud-est et aboutit à la plage verdoyante et tranquille de Lychnaftia. Au cours du trajet, le promeneur croisera le village de Potamia et ses ravines et, avant de traverser un petit pont de pierre, il marchera sur l’ancienne ruelle de « Tartari ». De même, en descendant vers « Marouli » (site qui se caractérise par un paysage naturel magnifique), il croisera des pigeonniers traditionnels dans les jardins. Aussi, le promeneur devrait s’arrêter au site appelé « Neromilos » pour faire une pause et visiter l’ancien peuplement et le moulin à eau qui se trouvent à cet endroit. A la fin de cette route se trouve la plage sublime de Lychnaftia, plage aux cailloux multicolores, aux eaux vertes et avec vue sur la partie nord de Mykonos.

7 MYRSINI-PROFITIS ILIAS-SOMMET DU TSIKNIAS
Οδοιπορικό στην ΤήνοLe visiteur ne pourrait obtenir une vue d’ensemble complète de Tinos que s’il décidait de poursuivre, parmi d’autres, la route qui mène au sommet du mont Tsiknias (726 m d’altitude), montagne dont le nom se retrouve dans de nombreux mythes. En ayant le village de Myrsini comme point de départ, le promeneur prendra le sentier vers « Ksokopi » qui mène au pied de la montagne. Au site « Marmara », démarre la montée en S qui mène à la chapelle du Prophète Élie et aboutit plus loin au sommet du Tsiknias. Ici, la vue panoramique sur Tinos, la mer Égée et les îles voisines récompense le promeneur de son choix.

8 DYO CHORIA- FANEROMENI-KOUNARES (AGHIA VARVARA)-AGHIOS SOSTIS
En ayant comme point de départ « Glisterni », à savoir la fontaine sous le village de Dyo Choria, le promeneur peut suivre l’ancien sentier serpentant et descendre la pente avec vue imprenable sur la mer. Plus loin, il croisera les pâturages de « Mandalou » ainsi que de petites églises et des oliviers dispersés partout dans la région. En arrivant au Monastère de « Faneromeni », au site appelé « Kounarés », le randonneur devrait faire une pause afin d’admirer le paysage et de retrouver les ruines d’un ancien peuplement rural qui se trouve à cet endroit. Après « Kounarés », la route se divise en deux branches : une branche mène à Aghia Varvara (Sainte-Barbe) et une autre –la route principale- mène au petit port pittoresque et à la jolie plage d’Aghios Sostis (Saint-Sauveur).

9 KALLONI-AETOFOLIA-KORIS PYRGOS-STAVRIA-MONASTERE DE KATAPOLIANI-PLATIA-PYRGOS
Le promeneur qui prendra la décision de réaliser la longue et intéressante route, d’un point de vue culturel, pour aller de « Kato Meri » à « Exo Meria », aura l’opportunité de vivre des expériences uniques, car il sera en mesure de connaître le côté inexploré de Tinos. Il commencera par Kalloni, très joli village comme l’atteste son nom (=Beauté). Ensuite, il montera vers Aetofolia, endroit où la vue est très belle et où se trouve une fontaine pittoresque. Ensuite, il traversera un pont de pierre et arrivera aux sites d’Aghioi Anargyroi et Pyrgia, où se trouvent des ruines datant des temps hellénistiques.
En avançant toujours sur le côté nord de Tinos qui se caractérise par les escarpements et la beauté sauvage insulaire et en ayant à main droite la mer, le promeneur devrait s’arrêter au site appelé « Koris Pyrgos », afin d’admirer le paysage unique du vallon de « Chalakia ». De même, les maisons rurales qui sont bâties sur les ruines d’un ancien peuplement ainsi qu’un autre peuplement rural important au site de « Stavria » méritent d’être observés. Tout au long de la route, le paysage est sec et se caractérise par une végétation basse et des champs aux murets typiques de Tinos construits avec des roches locales. Le prochain arrêt du promeneur sera le Monastère de « Katapoliani » qui date du 18e siècle. Ce dernier est localisé sur la pente de la montagne de la région d’Ysternia et a une vue agréable sur les villages d’« Exo Meria ». On y trouve aussi une fontaine à l’eau fraîche. Par la suite, la route descend vers le village de Platia, où se trouve le mémorial dédié aux morts de la guerre, originaires de Panormos, et aboutit à Pyrgos, le plus grand village de Tinos. Ici le promeneur marchera sur les ruelles pavées de marbre, il visitera le musée de Halepas, le musée des Artistes originaires de Panormos, l’École des Beaux-Arts, le cimetière du village aux sculptures exceptionnelles, le nouveau musée d’art de sculpture sur marbre, il admirera les linteaux singuliers et il se reposera sur la place pittoresque du village sous le platane séculaire.

10 KARDIANI-YSTERNIA- (CÔTE D’YSTERNIA)-VENARDADOS-PYRGOS-MARLAS-MAMADOS
Le promeneur, ayant comme point de départ le village de Kardiani, à savoir un village à la végétation abondante situé côté sud-ouest de Tinos, littéralement « suspendu » sur la pente de la montagne, avec une vue unique sur la mer Égée et Syros, avance parallèlement à la route provinciale et se dirige vers Ysternia, grand et beau village qui a une vue comparable à celle de Kardiani. Ici, il s’arrêtera pour marcher Οδοιπορικό στην Τήνοdans les étroites allées du village pavées de marbre ainsi que pour visiter le musée des Artistes originaires d’Ysternia et la grandiose cathédrale d’Aghia Paraskevi. S’il le veut et s’il en a le temps et l’envie bien sûr, le promeneur peut descendre le chemin aux marches pavées de pierres, qui lui permet d’aboutir au port d’Ysternia. Là, il peut prendre un café ou déjeuner et goûter les produits de la mer aux tavernes de poissons. Sinon, il peut continuer sa route vers Pyrgos, en traversant le village pittoresque de Venardados, localisé dans une ravine parsemée de platanes. Le promeneur, après la visite de Pyrgos, village le plus grand et le plus joli de Tinos, traversera d’abord l’ancienne rue pavée de pierres qui mène à Panormos, il suivra l’embranchement montant qui mène à Marlas, où se trouve l’église singulière d’Aghioi Anargyroi (les Saints Anargyres) et le monastère voisin de Kyra-Xeni, ainsi qu’ à Mamados, peuplement au point le plus à l’ouest de Tinos, qui a une vue agréable sur le détroit entre Tinos et Andros (« Sténos ») et sur Andros. Entretemps, le promeneur peut explorer le lieu-dit « Ismaël », actuellement abandonné.

La présentation précédente des randonnées pédestres de Tinos est basée sur les informations contenues dans le livret intitulé « Randonnées pédestres à Tinos », qui comprend des textes écrits par M. Tassos Anastasiou. Le livret en question, rédigé en trois langues –grec, anglais et français- a été édité et distribué par le Département de la Culture de la Préfecture de Cyclades, parallèlement à d’autres initiatives qui ont vu le jour à Tinos et qui ont pour objectif la protection et la promotion du réseau des anciens chemins et sentiers pavés de pierres qui traversent l’île.